19 subissent un procès sur le spectaculaire hold-up de diamant de Bruxelles


Le procès de 19 suspects supposés d’être impliqués dans un spectaculaire hold-up de $ 50 millions en diamant à l’aéroport de Brussels en 2013, a été ouvert mercredi dans la capitale belge.

Le vol de février 2013, l’un des plus gros vols de diamants du monde, a vu une bande d’hommes armés se présentant comme la police ont saisit les gemmes d’un avion de passagers lors d’une opération qui a duré à peine 10 minutes sans fusil tiré.

Les hommes cagoulés, armés de mitrailleuses, sont arrivé dans une voiture sur la piste à Zaventem l’aéroport de principale de Bruxelles où un véhicule blindé venait de déchargé de diamants dans un avion prêt à décoller pour Zurich.

Les hommes ont forcé ouvert la soute et enlevé environ 120 boîtes de diamants avant de s’enfuir avec la prise d’environ 50 millions de dollars (37 millions d’euros à l’époque) en pierres précieuses, dont la plupart n’a jamais été retrouvé.

Plus de 30 personnes ont été arrêtées en Belgique, France et Suisse dans les opérations coordonnée massive de la police.

Les arrestations ont inclus le principal suspect, le français Marc Bertoldi, qui est actuellement détenu en France.

Il n’assistera pas au procès en Belgique, qui devrait durer jusqu'à la fin de la semaine prochaine.

Avant le hold-up de l’aéroport, la Belgique avait déjà connu des vols spectaculaires impliquant des diamants et des pierres précieuses.

En février 2003, les bijoux et diamants évalués à environ 100 millions d’euros ont été volés dans une bourse de diamant d’Anvers.

Plus de 120 coffres dans le Diamond Center de la ville portuaire, un bâtiment très protégé au cœur du quartier des diamants, ont été vidés inaperçu.